Louis Mafouta : « Une fierté de retrouver la sélection centrafricaine »

Avant d’affronter le Niger en amical ce dimanche, Louis Mafouta a pris le soin de s’exprimer, sur son retour en sélection centrafricaine et sur son début de saison avec le RC Grasse, dont il est le meilleur buteur, avec déjà cinq réalisations cette saison en championnat.

Louis, quel est ton sentiment au moment de retrouver la sélection ?

C’est toujours un plaisir et une fierté pour moi de retrouver la sélection, ainsi que mes coéquipiers. Il n’y a pas plus fort en émotion que de représenter son pays. C’est un sentiment fort, à chaque fois, de retrouver la Centrafrique.

Tes belles prestations avec le Racing ont certainement joué en ta faveur…

C’est vrai qu’il est toujours mieux d’être performant avec son club pour pouvoir postuler à une place en sélection. Surtout qu’à mon poste, il y a pas mal de concurrence. J’ai donc l’obligation d’être performant avec le Racing si je veux être sélectionné à chaque rassemblement.

« Mon objectif, avec la Centrafrique, est de rendre le peuple centrafricain fier en se qualifiant pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations ! »

Louis Mafouta

Quel regard portes-tu sur le début de saison du Racing ?

On a super bien débuté le championnat, même si nous avons encore du mal à garder la même intensité sur toute la durée d’une rencontre. Mais au niveau comptable, nous sommes largement en phase avec nos objectifs.

Comment expliques-tu ta réussite depuis le début de la saison, toi qui reste sur un doublé sur la pelouse du leader Louhans-Cuiseaux ?

Mon début de saison est bon, même s’il y a des matchs ou j’aurais pu faire encore mieux. Je suis très dur avec moi même et je pense toujours que je peux mieux faire. J’ai eu la chance de faire une préparation complète, j’ai trouvé une stabilité en dehors du terrain car je suis installé dans la région depuis presque un an. On peut dire que ça m’aide à me sentir bien sur le terrain aussi.

Quels sont tes objectifs avec la Centrafrique ?

Mon objectif, avec la Centrafrique, est de rendre le peuple centrafricain fier en se qualifiant pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations !

Ce n’est pas trop difficile de concilier ta vie au Racing et en sélection ?

Non, au contraire. J’aime aller me ressourcer en sélection. C’est toujours positif d’aller se confronter à des joueurs professionnels. La seule chose que je dois vraiment contrôler, c’est la récupération, car avec tous les déplacements, j’accumule de la fatigue et je dois faire attention à ça pour éviter les blessures.

Laisser un commentaire