Romain Henry : « Au Racing, nous attachons beaucoup d’importance au choix des hommes »

Directeur sportif du RC Grasse depuis maintenant six ans, Romain Henry s’est longuement confié sur son rôle et les ambitions du club à court et moyen terme. Entretien.

Membre de la grande famille du Racing depuis son arrivée au club il y a dix-huit ans, Romain Henry a tout connu ou presque au RC Grasse. Éducateur puis responsable de la commission sportive, Romain Henry a enfilé depuis six ans le costume de directeur sportif. De quoi s’affirmer comme l’un des maillons forts du club, lui qui forme un duo complémentaire avec Loïc Chabas depuis son intronisation à la tête de l’équipe première.

Romain, quelle est la politique sportive du RC Grasse ?

Notre politique sportive s’inscrit dans la continuité de ce qui a été réalisé depuis plusieurs saisons, à savoir un recrutement de joueurs locaux, pour permettre une meilleure acclimatation. Au Racing, nous attachons beaucoup d’importance à l’humain et au choix des hommes. Une stratégie qui nous permet d’en être là aujourd’hui. Il faut savoir qu’aucun joueur n’est recruté sans l’aval du staff, de Jean-Philippe Cheton (Président) et de Thomas Dersy (Directeur Général). C’est un vrai travail d’équipe. L’objectif est de se tromper le moins possible, ce que nous sommes plutôt bien parvenu à faire jusqu’ici. L’ambition est également de conserver nos meilleurs éléments chaque année et de travailler dans la continuité, en ayant un maximum de certitudes sur les joueurs qui composent le groupe sur plusieurs saisons.

Poursuivre l’aventure avec Loïc Chabas était une évidence ?

On ne s’est même pas posé la question. Ensemble, nous avons connu deux accessions et deux maintiens en National 2. Ce qui fait notre force depuis quelques saisons, c’est l’unité qu’il y a autour du staff de l’équipe première, avec Loïc Chabas et Karim Adsa en tête. Jean-Philippe Cheton et Thomas Dersy sont arrivées avec leur dynamique, sans pour autant tout chambouler. Nous sommes tous portés par le même projet, celui de bâtir et de professionnaliser le club.

Quelles sont les ambitions du Racing ?

Le club se donne les moyens pour ambitionner sportivement une accession en National dans les prochaines années. En premier lieu, l’ambition est de se maintenir le plus rapidement possible afin de travailler au plus vite sur la prochaine saison. Dans les trois ans à venir, l’objectif est de structurer le club afin de répondre à cette exigence. Cette saison, nous avons commencé par élargir le groupe, avec notamment l’arrivée de joueurs ayant évolué à l’échelon supérieur. L’an dernier, c’était le gros point noir de la saison. En décembre, après un excellent début de championnat, nous avons connu un coup de moins bien lié aux absences. Des suspensions et des blessures qui ne nous avaient pas permis de tenir la route toute la saison. Nous avons donc fait en sorte de ne pas reproduire ce schéma cette année. À terme, l’objectif est de constituer un groupe avec des joueurs qui ne travaillent plus à côté, afin d’intensifier les séances et programmer les entraînements la journée. Le tout, en incorporant de nouveaux membres dans le staff, afin de personnaliser encore plus les séances.

Quel est ton rôle au quotidien ?

La gestion de l’équipe première. Cela passe par des entretiens réguliers avec Loïc, pour faire des bilans sur les séances, le groupe, les matchs. Nous échangeons sur les compositions d’équipe, mais je n’impose aucun choix au coach. Loïc est le seul décisionnaire. Je suis aussi en relation permanente avec un réseau d’agents, avec qui j’ai l’habitude de collaborer. Je suis attentif à ce qu’il se passe sur le marché du football amateur. J’essaye de suivre de près les joueurs qui nous sont proposés, en prenant un maximum de renseignements. Le tout en veillant à respecter la politique globale du club. En ce qui concerne le groupe, je m’entretiens régulièrement avec les joueurs qui composent l’équipe première. Je suis à leur écoute.

La formation est-elle au coeur du nouveau projet ?

Concrètement, oui. Chaque saisons, nous avons toujours intégré au minimum deux jeunes dans le groupe de l’équipe première. Des jeunes qui jouent régulièrement avec l’équipe réserve en D1. C’est pour cela que nous ambitionnons de faire monter la D1 en Régional 2, afin de réduire l’écart avec l’équipe première. À court terme, nous devons redoubler d’efforts pour redevenir un club attractif au niveau départemental et régional chez les jeunes. L’ambition est de devenir le meilleur club formateur derrière l’OGC Nice et l’AS Monaco, en ayant nos équipes dans les championnats élites de jeunes.

Laisser un commentaire