Nicolas Vanvynckt : « Quand je venais assister aux rencontres du Racing, je n’avais qu’une envie, replonger »

De retour au Racing moins de deux ans après son départ, l’ancien bras droit de Loïc Chabas a repris les rênes de l’équipe réserve, en succédant à Cyril Ammirati en novembre dernier. Quelques semaines après son arrivée, Nicolas Vanvynckt fait le point, alors que la D1 s’apprête à se déplacer ce dimanche (15h) sur la pelouse de l’AS Roquebrune-Cap-Martin, une semaine après son succès face au FC Antibes (3-1). Une victoire qui a permis à nos Grassois de se replacer à la seconde place du championnat.

Nicolas, quel bilan tires-tu de cette première partie de saison ?

Le groupe a très bien travaillé avec Cyril. Je suis arrivé dans cette continuité, au sein d’une équipe deuxième du championnat. C’est toujours agréable de reprendre une équipe qui tourne bien. Les joueurs, que je connais pour la plupart, ne cessent de travailler et de progresser depuis le début de la saison. À l’entraînement, les gars sont motivés. Cela prouve qu’ils ont envie de bien figurer cette année et de remplir les objectifs fixés par la direction. Dans l’ensemble, le bilan est très bon. Il faut continuer.

Quelles sont les objectifs d’ici la fin de saison ?

On veut terminer à l’une des deux premières places de la poule, pour monter en Régional 2. Le challenge s’annonce compliqué, avec beaucoup d’équipes dans le haut du tableau, mais nous avons les armes pour remplir cet objectif. L’objectif, à terme, est de réduire l’écart de niveau entre l’équipe première et la réserve. Entre les trois équipes, en comptant les U20, il y a une véritable solidarité, autour de personnes compétentes, issues du club, à l’image de Loïc Chabas et Karim Adsa, qui arrivent à fédérer et faire grandir le club.

Tu avais quitté le Racing et le poste d’entraîneur adjoint de l’équipe première pour des raisons personnelles. Te voilà de retour. Quelles sont les motivations qui t’ont poussé à revenir ?

Je suis déjà agréablement surpris et heureux que le Racing ait pensé à moi pour remplacer Cyril. Avec les échéances à venir et le projet qui se met en place au sein du club, c’est très gratifiant pour moi d’être à nouveau de retour au club. C’est super de pouvoir retrouver les dirigeants, entraîneurs, supporters. J’avais quitté le club en très bon termes, pour des raisons personnelles. Je n’arrivais plus à concilier vie de famille, travail et entraîneur-adjoint en National 2. Mais quand je venais assister aux rencontres du Racing, je n’avais qu’une envie, replonger. Le projet autour de l’équipe réserve me correspond parfaitement. C’est une expérience formidable.

Laisser un commentaire