Le National l’an prochain, du rêve à la réalité ?

Alors que la Fédération Française de Football pourrait bientôt annoncer une fin de saison anticipée, à l’image de ce qui a déjà été acté par les autres fédérations françaises des sports collectifs majeurs (handball, volley-ball, rugby, basket-ball), le Racing Club de Grasse pourrait bien être promu en National. Explications.

À la lutte avec Annecy FC pour la montée en National à l’issue de la saison, le Racing pourrait bien voir ses rêves d’accession se réaliser. En effet, si la saison de National 2, comme l’ensemble des championnats gérés par la FFF, venait à s’achever de manière anticipée, le RC Grasse pourrait accéder à l’échelon supérieur. En l’état actuel des choses, si Annecy, premier de la poule avec deux points d’avance sur le Racing, est promis au National, le Racing pourrait également être promu.

Pour garantir l’équité sportive, la FFF pourrait décider de bouleverser l’organisation des compétitions 2020-2021, afin d’apaiser la situation avec les clubs à la luttent pour la montée et pour s’éviter les recours à son encontre, avant un retour à la normale lors de la saison 2021-2022. Trois solutions sont actuellement à l’étude. La première, consistant à boucler une saison blanche, n’est pas envisagée. La deuxième consiste à arrêter les classements au moment de l’arrêt du championnat tandis que la troisième est de retenir les classements à la fin de la phase aller. Dans ce dernier scénario, le Racing, champion d’automne, serait officiellement promu en National.

Mais au milieu de ces deux décisions, une autre voie, certainement la plus équitable, pourrait être appliquée par la FFF. Cette troisième idée serait de combiner les deux hypothèses précédentes, soit de faire monter toutes les équipes en position d’accéder à la fin de la phase aller et au moment de l’arrêt des championnats. Cela conduirait à un championnat de National 2020-2021 à vingt-trois clubs, les descentes étant gelées pour ne pas mettre en péril certains clubs en position inconfortables à l’arrêt du championnat. Dans cette hypothèse, Sedan (Groupe A), Bastia (Groupe A), Rouen (Groupe B), Saint-Brieuc (Groupe B), Sète (Groupe C), Annecy (Groupe D) et donc Grasse (Groupe D) seraient promus en National.

Si ce scénario serait privilégié à l’heure actuelle, car étant le plus sécurisant pour les clubs, une autre voie a également été proposée aux instances. La proposition comporte une combinaison plus fine des critères classements « phase aller »/ « classements actuels », avec une accession confirmée pour les équipes ayant été en position d’accéder dans chacune des hypothèses, et l’adaptation pour les accessions de l’article 13 du Règlement du Championnat National 2 2019-2020 : « Le titre de champion de National 2 est attribué à celui parmi les clubs ayant obtenu le meilleur classement établi selon les critères suivant : le nombre de points obtenus dans les rencontres aller/retour qui ont opposé le 1er avec les 5 équipes les mieux classées. » Toutes les équipes n’ayant pas le même nombre de matchs joués, la solution propose aussi un système de coefficient pour affiner encore un peu plus le calcul.

Si la Fédération Française de Football ne s’est pas encore officiellement prononcée, le Racing Club de Grasse pourrait bel et bien accéder au National pour la première fois de son histoire.

Laisser un commentaire