Romain Henry : « Nous allons passer d’une organisation amateur à une organisation professionnelle »

Directeur sportif du RC Grasse, Romain Henry s’est longuement confié sur les objectifs du club et les prochaines échéances à venir, après une saison 2019-2020 achevée à la deuxième place du championnat.

Maillon fort du Racing depuis qu’il a enfilé le costume de directeur sportif il y a maintenant six ans, Romain Henry a pris le temps de faire un point sur la situation actuelle de l’équipe première et de l’équipe réserve, tout en évoquant le futur du RC Grasse. Entretien.

Romain, quel regard portes-tu sur cette fin de saison tronquée ?

Nous avons un sentiment de frustration qui domine forcément. On se dit que nous n’avons pas pu être jugé à notre juste valeur. Avec du recul, on se dit qu’il fallait prendre une décision et que les championnats n’auraient de toute façon pas pu reprendre. Mais sportivement, nous aurions aimé montrer que nous avions les armes pour monter. Il restait neuf journées. C’est compliqué de pouvoir vraiment juger. Au vu du nombre de points que l’on avait, de nos statistiques et du nombre de rencontres à disputer, on avait clairement notre chance pour jouer la montée.

Quels sont les principaux changements qui seront mis en place dans les semaines à venir ?

Cet arrêt prématuré du championnat nous permet de travailler plus sereinement, avec plus de temps devant nous. Le plus gros changement, c’est que nous allons passer d’une organisation amateur à une organisation professionnelle, en s’entraînant notamment la journée. L’ensemble de nos joueurs se consacreront uniquement au football l’année prochaine. Ils pourront bénéficier de soins et avoir des séances de musculation en plus des séances collectives. Tout cela avec un staff sportif mis à disposition quotidiennement et un staff médical avec qui on va poursuivre notre collaboration. Toujours dans cette optique de construire les bases d’un nouveau projet, afin de commencer l’ascension et gravir les échelons lors des prochaines années.

“L’une des pierres angulaires du projet est la montée de l’équipe réserve en Régional 1”

Des mouvement au sein de l’effectif sont à prévoir ?

On part dans l’optique de réduire légèrement le groupe, avec toujours la volonté de conserver notre ADN, en faisant essentiellement confiance à l’équipe mis en place cette saison. Nous sommes convaincus qu’avec notre âme et nos valeurs, nous pourrons atteindre nos objectifs. Sportivement, cette année, nous n’étions pas loin de la vérité. Dans l’idée, nous aimerions ajouter un joueur dans chaque ligne.

Et au niveau du staff ?

Là aussi, on prône la continuité. C’est donc logiquement que nous repartons avec Loïc Chabas en tant qu’entraîneur en chef et Karim Adsa en tant qu’entraîneur adjoint. Emiliano Ippoliti, de son côté, reste en tant que préparateur physique. Nicolas Soumah, qui a intégré le staff en janvier dernier, est confirmé dans son rôle d’adjoint, avec une mission supplémentaire, celle de travailler avec moi sur le recrutement. Il sera là dans un rôle de scout.

Quelles sont les ambitions du club à court et moyen terme ?

Nous espérons toujours une accession le plus rapidement possible. Cette année, nous n’étions pas encore tout à fait prêts, notamment sur l’aspect sportif. Nous allons donc passer une étape supplémentaire en mettant une organisation type, afin de jouer la montée en National dès la saison prochaine. Mais il ne faut pas oublier que nous sommes tributaires d’un groupe “Sud” avec beaucoup de prétendants avec des moyens plus élevés que certains clubs d’autres régions.

Quel est ton sentiment suite à l’accession de l’équipe réserve en Régional 2 au terme d’une saison 2019-2020 maîtrisée de bout en bout ?

L’une des pierres angulaires du projet est la montée de l’équipe réserve en Régional 1. L’accession en Régional 2 était plus que nécessaire. Cela nous permet de travailler encore plus étroitement dans le projet global du club et la formation. Notre volonté est de monter encore d’un échelon afin d’offrir à nos jeunes un niveau intéressant, au plus haut niveau régional, à l’issue de leur formation. 

Laisser un commentaire